Évènements à venir

  • 30/08/2019Troisième jury de recrutements classe préparatoire (promotion 2019/2020)
  • 02/09/2019 09:00Pré-Rentrée Classe prépa

AEC v1.0.4

organisation pédagogique

Cours et ateliers et leurs objectifs

L’enseignement s’articule autour de 5 pôles

1. Pôle arts plastiques :

Dessin d’observation et analytique, gravure, peinture, expression graphique

Il pose les bases des apprentissages techniques, formels, conceptuels et théoriques dans chacune de ces disciplines et à travers elles participe à l’apprentissage du regard. Il met en exergue le potentiel expressif des divers modes d’expression, outils, médiums, matériaux et de leurs divers modes d’utilisation. Il permet d’accéder à la maîtrise et la compréhension de la spécificité et de la singularité du vocabulaire et du langage plastique, comme mode d’expression autonome ou comme mode d’interrogation sensible du réel : il pose la question des modes de représentation, d’observation et d’expérimentation et de leurs modes de restitution et évocations plastiques,

Un cours de dessin d’observation, dessin analytique et expression graphique par semaine de 3 h

Le cours prépare les élèves à l’épreuve pratique de dessin des concours des écoles supérieures d’art.

Axé autour d’une pédagogie d’exercices faite d’apprentissages et d’expérimentations. Analyse formelle d’objets, d’espaces, d’images, de compositions, caractéristiques graphiques et expressives de la ligne, proportions, organisation des pleins et des vides, valeurs, rythme, perspective, expressivité, qualité graphique, utilisation des outils.

Pluralité des points de vue, imagination et évocation. Intentions et moyens d’expression : analyse d’un énoncé, pratiques plastiques formelles réinvesties et pertinence des choix, expressions graphiques : créer une ambiance, provoquer une sensation, suggérer un sentiment, une idée, affirmer, induire, modifier une signification. Cohérence entre les intentions manifestées et les moyens d’expression utilisés.

Deux cours de gravure en demi-groupe par semaine de 3 h

L’enseignement de la gravure s’organise en deux phases

  • La première étant une découverte et une initiation aux différentes techniques des deux départements (taille douce et taille d’épargne)

Les réalisations sont tout d’abord assujetties à des thèmes proposés en atelier ou liés à des workshops, avec une connaissance des conventions de présentation, de diffusion, d’édition traditionnelle et validées par l’institution.

  • La deuxième phase part de ces constats et des premières réalisations, elle est nourri de référents historiques (de l’origine de l’estampe jusqu’aux productions contemporaines), l’étudiant doit alors s’approprier les procédés usités pour s’engager dans des recherches personnelles liées à ses orientations.

L’estampe sera mise à l’œuvre au sens large, associée à divers types d’impressions annexes interrogeant les protocoles, les supports, formats, et matériaux.

Le but étant ainsi de permettre l’utilisation de ce potentiel technique au regard des expérimentations plastiques engagées dans les autres cours et ateliers et par la même d’édifier de manière cohérente un corpus d’images favorable à l’édification du dossier personnel.

Deux cours de peinture/ expression picturale par semaine de 3 h

C’est à partir de l’histoire particulière qui donna toute son importance au geste et à l’attitude corporelle que se formule les premiers temps de la pédagogie. Ce postulat permet d’engager rapidement l’élève dans une démarche picturale sans le « noyer » dans un savoir empirique et complexifié par des notions souvent ambiguës de « techniques picturales ».

Les divers champs référentiels, une réflexion positive et commune à l’ensemble de la classe, accompagnent par la suite la démarche formelle et conceptuelle de l’étudiant, affinant son regard et ses intentions plastiques au cours de l’année.

La possibilité lui est offerte alors d’invoquer pour son propre compte telle histoire des arts, telle discipline artistique afin de parvenir à toujours plus d’autonomie et de réflexion critique, au regard de la constitution des dossiers personnels.

C’est au cœur de cet apprentissage personnalisé que peuvent à présent se poser sereinement la question des outils en peinture, envisagée sans à priori au vu des pratiques picturales contemporaines.

 2. Pôle image

Photographie analogique et numérique, vidéo

Il intéresse toute la chaine de l’image, depuis les différentes techniques de dessin jusqu’à l’image photographique numérique ou analogique et la vidéo. Il interroge les continuités et les ruptures entre ces différentes techniques et approches, tant du point de vue de leur histoire que de leur pratique, il questionne la spécificité de la photographie plastique, de son langage, de ses différents modes opératoires, ses enjeux formels et conceptuels et sémiologiques, de la narration et de la fiction, de l’image en mouvement (vidéo) comme médium plastique autonome ou comme élément documentaire.

Deux cours de photo ou vidéo en demi-groupe par semaine de 3h

Dans un premier temps, il s’agit d’une découverte de la photographie et de la vidéo : les étudiants sont amenés à rapidement cerner les enjeux, les compétences techniques et théoriques propres à l’image mécanique et numérique (focale, profondeur de champ, couple vitesse diaphragme, tirage, montage, post-production numérique…).

Avant de représenter, il faut apprendre à se positionner dans l’espace pour que l’attention survienne. C’est seulement à partir de cette recherche du point de vue que l’on trouve le moyen de représenter. Cette représentation s’assimile à la retranscription d’une expérience plutôt qu’à un simple travail de description qui ne prendrait en compte que les aspects visibles de l’objet. Ce sont les dimensions matérielles et immatérielles que pose la question de la transcription, de sa lecture et de son analyse : ce sont aussi ces dimensions qui permettent le parti pris plastique.

Dans un deuxième temps, la photographie et la vidéo sont envisagées au sein d’une pratique personnelle. Il est question de développer la recherche et d’ouvrir ces médias vers leur autonomie en encourageant une approche créative pour aussi les envisager transversalement (dessin, animation, volume, design graphique, son, installation etc.).

Avec l’enseignement de la photographie et de la vidéo les étudiants peuvent trouver les moyens de leur propre réflexion plastique en s’appuyant sur la connaissance et la compréhension des évolutions du médium. Plus encore, le suivi individuel et les temps collectifs de présentation forment le cadre privilégié de cet enseignement. Ceci offre la possibilité d’établir une relation entre la théorie et la pratique pour favoriser une dynamique de création appuyée par une maîtrise des outils photographiques et vidéo.

Enfin la notation par l’image est à poser au centre d’une pratique en tant que mémoire du travail et d’un processus de création. À la fois, outil de recherches et témoin de la construction du travail de l’étudiant, elle peut aussi être envisagée comme un objet d’ouverture et de prolongement d’une écriture. La photographie et la vidéo, pour leur capacité à générer des documents, sont aussi là pour aider à la diffusion du travail de l’étudiant même lorsque cette pratique n’y est aucunement liée.

3. Pôle volume / espace /projet

Sculpture, maquette, dispositif, performance, volume/construction, installation, espace

Il vise à l’acquisition de toutes les approches du volume (au sens large) dans ses composantes formalistes, organiques, conceptuelles, sculpturales, sociales, architecturales, objets et design d’espace et parallèlement aborde les questions des gestes et attitudes comme langage plastique dans leurs relations au corps et à l’espace

A partir de janvier cet atelier devient pluridisciplinaire et prend en charge le suivi des dossiers personnels de chaque étudiant

En ces domaines les étudiants ont un cours de volume sculpture espace (encadré par deux enseignants aux approches complémentaires) par semaine de 6 h et un workshop de cinq jours en modelage/terre/céramique

L’atelier volume pourrait brièvement se définir comme un lieu d’élaboration, de finalisation d’objets tridimensionnels et de leur condition d’apparition dans un espace donné.

S’inscrivant dans le champ élargi de la sculpture et en regard des pratiques contemporaines, cette recherche est initiée, en phase programme, par de multiples expériences individuelles et collectives ayant recoure à des matériaux dits pauvres qui permettent d’appréhender rapidement des notions inhérentes à la discipline et d’en acquérir le vocabulaire.

Les processus et résultats de ces études sont compilés dans une documentation sous forme de textes descriptifs et analytiques, de dessins et autres photographies permettant la constitution d’une mémoire vive de la prospection.

L’essentiel opère dans la découverte et l’analyse d’un phénomène ; dans la production, la reproduction et le développement de gestes porteurs du potentiel de transformation d’une intuition initiale en intention.

En phase recherche, l’intérêt de chacun est abordé dans une perspective de définition et d’affirmation d’une sensibilité pour des questionnements personnels s’appuyant sur l’ensemble du travail produit dans toutes les disciplines. Du dessin à la vidéo, de l’écriture au son, de la sculpture à la performance toutes sont susceptibles d’être confrontées, combinées au sein d’une même installation, d’une seule mise en espace

Volume/terre/céramique (workshop)

L’atelier de céramique est ouvert à l’ensemble des élèves de la classe préparatoire le temps d’une semaine de workshop. Il est ensuite accessible individuellement aux étudiants souhaitant poursuivre un projet en céramique dans le cadre de leur dossier de travaux personnels.

Les objectifs du workshop « céramique/volume » sont autant ceux de la découverte des matériaux, des outils et des méthodes de façonnage que du potentiel expressif et conceptuel de la terre.

Ce workshop pointe spécifiquement des références dans le champ de la céramique contemporaine. Réalisé en binôme avec un enseignant du pôle volume, il détermine aussi les problématiques communes à tout objet en trois dimensions et à son rapport à l’espace.

Ce workshop se divise généralement en trois phases :

  • Découverte et mise en pratique (jeux et consignes).
  • Appropriation du sujet et du matériau.
  • Observation et rendu.

Exemples d’intitulés de recherches : « Faire et Défaire » la terre est abordée à travers la question de l’informe, elle est un moyen ; « De l’objet à la sculpture » les élèves se confrontent à un objet aux contours déterminés, chargé d’histoire

4. Pôle design graphique :

Illustration, graphisme, bande dessinée, animation, PAO infographie

Il permet l’apprentissage des bases techniques dans ces diverses disciplines, l’initiation aux logiciels graphiques, 3D, leurs utilisations dans le contexte de création d’images de communication ou d’illustration. Il interroge l’image en tant que signe graphique, à travers un questionnement sur la typographie, la mise en page et la question du visuel (les relations textes images), la fonction particulière de l’image dans un contexte de communication, ses enjeux sémantiques et sémiologiques, la qualité d’expressivité du graphisme comme vecteur de messages, il aborde également les notions de découpage et de narration, de plan et de cadrage (story-boards et bandes dessinées)

Deux cours par semaine en demi-groupe : un en design graphique de 4 h et un en design de communication de 4 h

 Le Pôle design graphique propose aux étudiants des approches pluridisciplinaires d’un univers artistique constamment en mouvement. Cet atelier établit des passerelles entre art et littérature, entre espaces graphiques et temps numériques. Il se construit en questionnant la trace des gestes humains et le contenu des messages transmis. Il crée du sens, associe, recompose, additionne, communique, invente et permet de nouvelles recherches en relation avec les différentes disciplines artistiques. Pour transmettre la connaissance dans ces domaines, permettre les échanges, et développer l’esprit critique, l’atelier transmet des messages accessibles et compréhensibles, mais peut aussi expérimenter d’autres potentiels de communication au service de processus créatifs et pédagogiques, toujours en associant techniques traditionnelles du dessin et outils virtuels numériques.

Le Pôle design graphique permet l’apprentissage des bases de ces diverses disciplines et l’initiation aux logiciels graphiques, leurs utilisations dans le contexte de création d’images de communication ou d’illustration. Il interroge l’image en tant que signe graphique, à travers des questionnements sur la typographie, la mise en page et la question du visuel (les relations textes et images), la fonction particulière de l’image dans un contexte de communication, les enjeux, la qualité d’expressivité du graphisme comme vecteur de messages.

Il aborde également les notions de découpage, de narration, de plan, de cadrage et de questionnements formels.

La pratique des élèves se développe sur l’affirmation d’un style personnel en construction, afin de dépasser les influences, et de proposer une vision contemporaine et singulière du monde artistique.

Les cours s’articulent sur des découvertes techniques complémentaires des outils traditionnels (crayons, feutres, aquarelles…) associés aux outils numériques (logiciels de création sur ordinateur, tablette graphiques…) et sur des propositions de recherches formelles, c’est à dire privilégiant la réflexion et l’observation, la forme et le style.

Il s’agira d’apprendre à chaque élève à construire ses recherches, et à l’accompagner dans la découverte de ces pratiques artistiques.

5. Pôle culture générale :

Histoire de l’art, analyse d’image, actualité artistique, AVA (analyse, verbalisation, argumentaire),Suivi individualisé en culture générale/ Commissariat d’exposition/ Atelier transversal/Rencontres cinéma/

Il vise à l’acquisition de connaissances théoriques et culturelles pouvant servir de repère, favoriser la relation aux œuvres et l’analyse critique de leurs enjeux, nourrir l’argumentaire et donner les bases de référents culturels indispensables à toute velléité de création, outre les cours d’histoire de l’art tous les enseignants s’attachent à mettre en évidence les liens entre les problématiques abordées, les références artistiques et la production plastique élaborée par l’élève au sein des différents ateliers.

Histoire de l’art

deux cours de deux heures, un portant sur la modernité et les avants gardes historiques et l’autre sur la période des années 60 à nos jours.

AVA

Les AVA ont pour objectif de permettre aux élèves de se familiariser à la prise de parole, de développer leur esprit critique et d’être en mesure le jour des concours d’argumenter leurs dossiers personnels par un discours critique référencé, plusieurs dispositifs pédagogiques sont prévus à cette fin dans le cadre de ce cours : débats collectifs autour d’un texte, critique d’un travail d’artiste ou encore d’une exposition ou analyse d’images et de films.

Le suivi individualisé en culture générale

il doit permettre aux élèves d’acquérir un bagage en culture générale (référents culturels et artistiques) au regard des sujets et problématiques proposés par les enseignants dans les différents cours dispensés dans la formation et à partir du mois de janvier au regard de la problématique du dossier personnel de chaque élève.

Commissariat d’exposition

Sur la période de septembre/novembre dans le cadre de l’atelier transversal les élèves de la classe préparatoire sont invités à participer au commissariat d’une des expositions programmées par l’école dans le cadre de son partenariat avec le Fonds Régional d’Art Contemporain de la Région PACA. Au regard de la thématique de l’exposition et du travail des artistes invités, ils doivent opérer un choix d’œuvres dans la collection du FRAC PACA., argumenter ces choix, se documenter sur les artistes sélectionnés. Ils se déplaceront à Marseille pour découvrir cette institution (FRAC PACA) et participeront l’installation et à la médiation de l’exposition

Atelier d’écriture

dans la perspective des épreuves écrites des concours, de la rédaction des lettres de motivation et de tous les documents rédactionnels accompagnant les pré-dossiers

Atelier transversal/ bilans/workshops/ateliers d’écriture

Cet atelier a plusieurs objectifs déclinés sur l’année scolaire
– Bilans permanents soit un regard transversal porté sur les travaux réalisés dans le cadre du dossier personnel dans les diverses disciplines enseignées dans l’école permettant ainsi de mettre en exergue les relations entre ces diverses productions et d’anticiper leurs développements
– Proposer des workshops/ateliers avec des intervenants extérieurs : plasticiens, écrivains, chorégraphes, théoriciens etc
– Commissariat d’exposition

Rencontres cinéma

Tous les mardis soir de 20h à 22h 30 les étudiants bénéficient d’un accès gratuit aux projections de films d’art et d’essai programmées par les rencontres cinématographiques de Digne au Centre René Char

Pré-dossiers

De plus en plus d’écoles supérieures d’arts font une pré-sélection des candidats sur un dossier ou un sujet. Ces pré-dossiers sont en règle générale à envoyer aux établissements dans la dernière quinzaine du mois de février ou dans la première quinzaine du mois de mars.
Afin d’aider les élèves pour la constitution de ces pré-dossiers ou pour les aider à répondre au sujet de pré-sélection un atelier spécifique est organisé par 3 enseignants le lundi, mardi et mercredi de la première vacance de février.

Orientation : Du 4 janvier au 30 avril 2016 un suivi individualisé en orientation (les modalités d’inscription dans les établissements supérieurs d’enseignement artistique, le choix des écoles et des filières) est organisé tous les mercredis matin de 9h à 12h (trois élèves chaque mercredi).

Sorties pédagogiques

3 voyages sont organisés chaque année avec des visites d’expositions et visites d’école supérieures d’art ; également plusieurs visites d’expositions au CAIRN centre d’art, musée Gassendi et au bild (galerie de l’école) et un voyage d’intégration (sur le territoire ou à la  biennale de Lyon, rencontres photographique d’Arles etc.)

Workshops

1 workshop de 5 jours et 3 à 4 workshops de 2 jours sont organisés chaque année dans des approches disciplinaires complémentaires aux enseignements dispensés par l’école et en rapport au travail des artistes invités : plasticiens, écrivains, designers, théoriciens, graphistes etc.

Bibliothèque / Documentation

Une bibliothèque de plus de 700 ouvrages, abonnée aux différentes revues d’actualités artistique est ouverte toute la semaine.