Évènements à venir

  • 20/11/2017Workshop design graphique/gravure Claude Rocher / Daniel Rovalleto
  • 28/11/2017Bilan classe prépa
  • 29/11/2017 6:00 Conférence de l’artiste Jean-Jacques Rullier

AEC v1.0.4

déroulement des études

Les contenus de la formation de la classe préparatoire sont tout à la fois plastiques, techniques, formels, conceptuels et théoriques ; l’ensemble est envisagé comme une globalité.

Ils s’articulent autour de cinq pôles d’enseignement aux contenus et objectifs spécifiques et complémentaires et sont structurés selon quatre phases d’apprentissage.

L’emploi du temps de la classe préparatoire se modifie donc au fil de l’année en fonction des phases d’apprentissage.

 

  1. Phase des prérequis (septembre – mi-octobre)

L’emploi du temps sur cette période est hebdomadaire avec pour chaque discipline dispensée des plages horaires conséquentes, pas moins de trois heures de cours consécutives par atelier, voire jusqu’à 6 heures pour certains ateliers (volume-sculpture notamment). Certains ateliers, ceux nécessitant des acquisitions techniques (gravure, photo/vidéo et design graphique) fonctionnent en demi-groupe (10 étudiants). D’autres, aux approches techniques et orientations formelles diversifiées (volume/sculpture en particulier) sont en groupe entier, encadrés par deux enseignants spécialistes de la discipline aux compétences et regards complémentaires.

Cette première phase d’apprentissages disciplinaires et d’expérimentations plastiques en dessin, peinture, volume/espace , photo, vidéo, design graphisme, gravure se matérialise selon des protocoles pédagogiques différents, et en fonction des ateliers et disciplines : soit dans le cadre d’une pédagogie d’exercices, soit dans une pédagogie de projets.

A/ Les exercices permettent l’acquisition de savoir-faire techniques et artistiques et permettent aux étudiants de découvrir les spécificités du vocabulaire plastique et le langage des médiums et des formes ; ils permettent ainsi de passer en revue quelques fondamentaux formels et conceptuels propres à chaque discipline. Ils sont également le lieu de l’expérimentation ou comment l’aventure du faire (la confrontation aux matériaux et aux techniques) peut être productrice de sens.

B/ Les projets permettent aux étudiants d’établir des relations entre la forme et le fond, d’interroger les interactions entre les intentions, les concepts et leurs matérialisations ; autrement dit de questionner la pertinence des résultats obtenus au regard des intentions qui les ont prédéterminées. Ils participent également du décloisonnement des pratiques et des disciplines, qui deviennent ainsi non plus des fins en elles-mêmes, mais rentrent au service du projet. Les projets permettent également d’encourager la réflexion, l’approfondissement, et participent de l’apprentissage du regard critique.

Parallèlement et en complémentarité à ces apprentissages plastiques, les étudiants suivent un enseignement en culture générale (histoire de l’art, AVA, actualité artistique, suivi individualisé en culture générale, rencontres cinéma, commissariat d’exposition, atelier transversal/bilans/coordination).

Histoire de l’art : deux cours de deux heures, un portant sur la modernité et les avants gardes historiques et l’autre sur la période des années 1960 à nos jours.

AVA : Les AVA ont pour objectif de permettre aux élèves de se familiariser à la prise de parole, de développer leur esprit critique et d’être en mesure, le jour des concours, d’argumenter leur dossier personnel par un discours critique référencé. Plusieurs dispositifs pédagogiques sont prévus à cette fin dans le cadre de ce cours : débats collectifs autour d’un texte, critique d’un travail d’artiste ou encore d’une exposition, analyse d’images et de films.

Le suivi individualisé en culture générale : il doit permettre aux élèves d’acquérir un bagage en culture générale (référents culturels et artistiques) au regard des sujets et problématiques proposés par les enseignants dans les différents cours dispensés dans la formation, et, à partir du mois de janvier au regard de la problématique du dossier personnel de chaque élève.

Commissariat d’exposition : Sur la période de septembre/novembre dans le cadre de l’atelier transversal, les étudiants de la classe préparatoire sont invités à participer au commissariat d’une des expositions programmées par l’école dans le cadre de son partenariat avec le Fonds Régional d’Art Contemporain de la Région PACA. Au regard de la thématique de l’exposition et du travail des artistes invités, ils doivent opérer un choix d’œuvres dans la collection du FRAC PACA., argumenter ces choix, se documenter sur les artistes sélectionnés. Ils se déplaceront à Marseille pour découvrir cette institution (FRAC PACA) et participeront à l’installation et à la médiation de l’exposition.

Ateliers d’écriture : dans la perspective des épreuves écrites des concours, de la rédaction des lettres de motivation et de tous les documents rédactionnels accompagnant les pré dossiers

Atelier transversal/ bilans/workshops/ateliers d’écriture : Cet atelier a plusieurs objectifs déclinés sur l’année scolaire :
-Bilans permanents, soit un regard transversal porté sur les travaux réalisés dans le cadre du dossier personnel dans les diverses disciplines enseignées dans l’école permettant ainsi de mettre en exergue les relations entre ces diverses productions et d’anticiper leurs développements ;
-Proposer des workshops/ateliers avec des intervenants extérieurs : plasticiens, écrivains, chorégraphes, théoriciens etc. ;
-Commissariat d’exposition.

Rencontres cinéma : Tous les mardis de 20h à 22h 30 les étudiants bénéficient d’un accès gratuit aux projections de films d’art et d’essai programmées par les Rencontres Cinématographiques de Digne au Centre René Char.

 

  1. Phase workshops (mi-octobre à mi-novembre)

Suite à cette première phase d’expérimentation, de découverte et d’analyse critique des résultats obtenus, les étudiants abordent une deuxième phase de travail : les workshops thématiques et disciplinaires. A cette fin l’emploi du temps est modifié pendant cinq semaines. Les étudiants sont une semaine entière au sein d’un seul atelier, encadrés par un duo d’enseignants en photo/vidéo, volume/espace, dessin/peinture et graphisme/gravure. La pédagogie initiée dans ces workshops est dite réflexive (pédagogie de projet). Les thématiques de travail sont définies par les enseignants au sein de chaque workshop et au regard de la discipline des ateliers concernés. Ces quatre workshops disciplinaires s’articulent autour d’axes de recherche emblématiques des questions et des enjeux traversant l’art moderne et l’art contemporain.
1. Le 13 puis du 16 au 19 octobre 2017 workshop (Photo-video/ peinture) Christian Dicorato/ Tristan Villers
2. Du 6 au 10 novembre 2017 (volume/terre) Catherine Harang/ /Maggy Cluzeau
3. Du 13 au 17 novembre 2017 workshop (dessin/sculpture) Françoise Gauthier/ Alain Domagala
4. Du 20 au 24 novembre 2017 workshop (design graphique/gravure) Claude Rocher/Daniel Rovalleto

 

   3. Phase thématique de recherche (mi-novembre – Noël)

Les étudiants retrouvent leur emploi du temps de début d’année, mais selon des dispositifs pédagogiques différents. Les enseignants proposent aux étudiants trois axes de recherche qui sont communs à tous les ateliers et disciplines dispensés dans la formation. Ces trois axes de recherche sont élaborés collégialement afin d’être complémentaires et diversifiées dans leurs contenus, leurs esthétiques et dans leurs références. Ils sont conçus pour créer des passerelles et des porosités entre les différentes disciplines dispensées dans la formation, et pour créer ainsi les conditions nécessaires à l’émergence d’un travail élaboré d’un point de vue d’auteur ; autrement dit, un apprentissage des principes de  »démarche artistique », un apprentissage de l’appropriation personnelle des sujets et de l’autonomie.

Ces axes de recherche sont présentés aux étudiants dès le début de l’année et sont abordés en culture générale et en histoire de l’art en amont des séances de travail. Chaque étudiant doit choisir une de ces problématiques lors du bilan de mi-octobre et la décliner dans tous les ateliers de l’école, toujours accompagnés par les enseignants de chaque atelier.
Au moins un axe de recherche sur les trois proposés est en relation avec la thématique d’une des expositions programmée par la galerie de l’école le BILD en partenariat avec le FRAC PACA, en l’occurrence celle dont le commissariat est assuré par les étudiants de la classe préparatoire.

 

   4. Phase dossier personnel (janvier – fin avril)

Phase d’élaboration du dossier personnel selon une problématique de recherche émanant de chaque étudiant : les étudiants sont invités à orienter leur travail autour d’axes de recherche personnalisés qu’ils définissent en concertation avec les enseignants lors du bilan de début janvier. Ces problématiques personnelles se doivent d’être représentatives de la personnalité et de la sensibilité de l’étudiant, ainsi que de ses affinités formelles et conceptuelles. Elles sont déterminées au regard du travail effectué par l’étudiant dans les phases 2 et 3 de la formation.

Cet axe de travail personnel qui constituera le cœur du dossier personnel se doit par la suite d’être décliné dans tous les ateliers de l’école selon leurs spécificités disciplinaires et selon des entrées conceptuelles et formelles diversifiées (dans un souci d’ouverture et de pluralité).

Un suivi de ce travail et des dossiers personnels sont assurés les vendredis après-midi par un duo d’enseignants et le mardi au sein de l’atelier volume/espace.

Chacune de ses quatre phases d’apprentissage est accompagnée d’un suivi adapté en culture générale et en histoire de l’art.

Toutes ces phases de travail sont ponctuées de bilans et d’évaluations, d’interventions d’artistes, ou de théoriciens pour des workshops ou conférences, d’un dispositif pédagogique spécifique pour la constitution des pré-dossiers ainsi que d’un dispositif spécifique pour l’orientation.

Parallèlement certains créneaux horaires restent consacrés à la poursuite des acquisitions plastiques, techniques, formelles et théoriques notamment en dessin, histoire de l’art, et l’atelier transversal du vendredi après-midi est mis au service de mini bilan ( suivi de l’avancée du dossier personnel) et d’ateliers/ workshops avec des intervenants extérieurs : plasticiens, écrivains, chorégraphes etc.